30 mai 2010

hommage à mahmoud barkou

dimanche dernier au centre culturel arabe, hommage donné par ses amis à mahmoud barkou, mort il y a presque un an onze musiciens étaient prévus - seuls trois étaient présents, francis danloy, antoine cirri et aykut dersen donc, accordéon, batterie, et contrebasse - et des musiques de partout c'est décevant et choquant, cette façon de ne pas être venus, mais les trois amis qui sont là resplendissent d'une telle présence, générosité, gentillesse, et art de l'improvisation - je ne peux que les féliciter et les remercier avec... [Lire la suite]
Posté par soifabattue à 14:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

25 avril 2010

et les films

dont je devrais parler : new-york I love you : un film collectif très réussi - chaque réalisateur a travaillé en collaboration avec les autres - il ne s'agit pas de court-métrages qui se suivent sans avoir rien l'un avec l'autre - il y a un lien, des situations, des lieux, des thèmes, et bien sûr new-york - cela me donne tant envie d'y être à nouveau et soulkitchen de fatih akin - bonheur de vues, de scènes, de personnages - tant d'amour pour eux quise dépatouillent dans la vie, courageux, et pleins d'humour - un vrai... [Lire la suite]
Posté par soifabattue à 09:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 avril 2010

anouar brahem

très beau concert à huy - mercredi soir, avec james - grâce au monde est un village anouar brahem à l'oud, klaus gesing à la clarinette basse : superbes - et deux autres musiciens (dont je ne connais pas le nom ...)                         
Posté par soifabattue à 08:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 février 2010

invictus

Hors de la nuit qui me recouvre Noire comme un puits d'un pôle à l'autre Je remercie les dieux, Quoi qu'ils puissent être Pour mon âme indomptable. Prisonnier des circonstances, Je n'ai pas gémi ni pleuré à voix haute Sous les coups de la fortune Je suis debout bien que blessé Au-delà de ce monde de colère et de pleurs, Ne plane que l'horreur de l'ombre. Et pourtant, la menace du temps Me trouve et me trouvera sans peur. Aussi étroit soit le chemin, Bien qu'on m'accuse et qu'on me blâme, Je... [Lire la suite]
Posté par soifabattue à 10:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 février 2010

jaco, mon cher jaco

j'ai vu aussi le très bouillonnant très beau très poétique très interrogeant film de jaco van dormael le problème du choix, à partir du choix demandé à un enfant lors de la séparation de ses parents, de rester vivre avec l'un ou avec l'autre - et le refus de choisir et alors toutes les vies possibles tout ce que l'on aurait pu être toutes les histoires à vivre les amours les professions les morts les enfants les accidents - mais aussi être c'est choisir le film pose la question de l'identité : qui sommes-nous ?   ... [Lire la suite]
Posté par soifabattue à 10:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 février 2010

a serious man

vu le film "a serious man" - des frères coen ce qui m'a réconcilié avec les frères - leur dernier film m'avait absolument déplu (no country for old man) trop violent trop "gratuit" ici la violence est ailleurs dans le silence dans l'impossibilité de se parler de s'entendre de se comprendre et d'avoir des relations respectueuses a serious man : ok, mais surtout un pauvre homme, perdu dans son domaine familial, avec sa femme, ses enfants, son fère - envahi, utilisé, manipulé - perdu dans son domaine... [Lire la suite]
Posté par soifabattue à 10:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 décembre 2009

the limits of control

passé noël avec isaac de bankolé - que peut-on rêver de mieux ? en silence, en symboles, en paysages sublimes, en échanges rituels, en double tasse de café aux terrasses ou dans les trains, en marchant aussi bref : j'ai été voir the limits of control de jim jarmusch et ce film va me tenir éveillée longtemps - i use my imagination je regarde les regards je regarde les mouvements les signes je regarde le temps qui passe et j'écoute avec attention - sans aucune brusquerie ni précipitation comme un mouvement de tai-chi -... [Lire la suite]
Posté par soifabattue à 12:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
12 décembre 2009

departures-le film

très beau film japonais qui m'a particulièrement touchée cela part des départs, des deuils des abandons - du passage, du dernier passage, celui vers la mort cela parle aussi de la construction des liens, avec les parents, même quand ils ne sont pas là, et des liens conjugaux, et des liens professionnels tout cela est traité avec beaucoup de pudeur, d'évidence et de sensibilité - aucune mièvrerie - très belles images de la campagne japonaise de contrebasses de visages et de soins aux morts
Posté par soifabattue à 13:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 décembre 2009

le concert

un bonheur de film - le genre humain dans sa débrouillardise et sa générosité, son idéalisme aussi et toutes les grandeurs amusantes qui en découlent - bien sûr il y a des exagérations, l'âme slave m'a-t-on dit ... et bien j'aime !  et puis j'ai retrouvé les rues de moscou, la place rouge qui est si belle - et qui fut déserte pour radu, comme il l'explique cette semaine dans le jeu des dictionnaires un vrai plaisir, pour moi, comme pour vous, je l'espère      
Posté par soifabattue à 08:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 novembre 2009

la merditude des choses - les barons

deux films belges en une semaine, et du vrai de vrai les barons, comme on sait c'est ceux qui savent, qui sont informés, et qui en font le moins possible pour vivre le plus long possible excellente chronique d'un quartier bruxelleois, molenbeek, quartier où j'ai assisté au concert de lucky dube ...     beaucoup de trouvailles scénaristiques, d'humour de dérision - c'est du bon tout ça ! et la merditude des choses, beaucoup plus sombre, et plus flamand, du moins en son début, c'est beuveries et ripailles... [Lire la suite]
Posté par soifabattue à 16:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]